Ecrivain Public à Dunkerque : Qui suis-je ?


J'avais envie depuis longtemps de créer une activité d'Ecrivain Public à Dunkerque où je vis depuis longtemps.. J'ai choisi le statut de micro-entreprise et mon activité a officiellement débuté depuis le 2 janvier 2017.

 

Je voudrais aussi un peu "dépoussiérer" ce métier et son image un peu austère qu'on lui  confère souvent  en lui ajoutant un peu d'originalité, des couleurs et de la modernité. Je n'oublierai pas pour autant les règles de déontologie : Vous pourrez compter sur mon entière discrétion , et vous assure de respecter le secret professionnel lié à cette activité afin qu'un véritable climat de confiance s'installe entre nous. 

 

Je mettrai un point d'honneur à mettre "l'humain" au premier plan , ce métier ayant également un rôle social. J'espère pouvoir vous aider, vous apprendre, vous écouter très vite...

 


LE SAVIEZ-VOUS ?


A presque 58 ans, j'exerce cette activité depuis près d'un an et demi et je pense qu'il est temps de clarifier certaines choses sur cette profession. Voici donc quelques précisions :

Un écrivain public paie des charges (25 % sous le statut de micro-entrepreneur) ainsi que la contribution foncière des entreprises qui varie en fonction du chiffre d'affaires. Donc, non , je ne peux pas exercer gratuitement cette activité ....Sauf si un partenariat (contrat de service) entre l'écrivain public et la collectivité (mairie) est conclu ,comme c'est le cas à Roubaix pour ne citer que cette ville. Dans ce cas de figure, les concitoyens peuvent bénéficier gratuitement de l'aide administrative.

La profession d'écrivain public n'est pas réglementée, il n 'y a donc pas besoin de diplôme pour exercer ce métier....Pour autant, il faut posséder quelques qualités indispensables comme la maîtrise de la langue française,une parfaite connaissance de l'administration , des qualités d'écoute et de patience . L'ensemble de ces atouts mettra en confiance la personne qui vient vers vous pour demander une aide.

L'écrivain public n'est pas un concurrent des travailleurs sociaux. Il est un intermédiaire entre l'usager et l'administration qu'il tente de "dédramatiser" pour rassurer les personnes qui viennent le voir. Il y a, en effet, une "peur " de l'administration qui tétanise certains usagers.Contrairement aux idées reçues, l'écrivain public n'aide pas seulement des personnes en situation d'exclusion sociale quelle qu'en soit l'origine, il rencontre aussi des personnes issues de milieux favorisés qui sont parfois un peu perdues dans la jungle administrative et la dématérialisation de celle-ci.

Un écrivain public informe, rassureoriente,  corrige, rédige, conseille, ne juge jamais la personne qu'il a en face de lui mais prend le temps de l'écouter. Il réalise la prestation demandée , en ayant pris le soin de vérifier l'impact que l'obtention d'une aide sociale pourrait avoir sur les revenus du ménage par exemple. Il est donc important d'anticiper les conséquences d'une demande auprès de l'administration et d'en avertir l'usager. Parfois, l'écrivain public détecte des droits non ouverts dont pourrait bénéficier le demandeur. Il a aussi une mission "éducative" car aider une personne ne signifie pas forcément tout faire à sa place mais lui expliquer et l'accompagner afin de réaliser cette démarche seul une prochaine fois. Devenir acteur de ses propres démarches petit à petit , c'est franchir un cap et pouvoir transmettre à son tour cette nouvelle aptitude .

Exit, le cliché de l'écrivain public, austère, peu bavard . Bonjour l'Ecrivain Public d'aujourd'hui,connecté, souriant, patient, parfois haut en couleur , empathique et sympathique mais toujours compétent et discret, l'Ecrivain Public est un "Ecouteur Professionnel" .

Je fais partie de ceux-là et ce métier se réinvente à chaque rencontre, à chaque "Merci" , à chaque sourire reçus ......